Fermer
International

Les véhicules électriques pourraient dominer le marché des transports en 2040

Le #Electrique - #Etude
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans leur rapport sur l’évolution des marchés de l’énergie à l’horizon 2050 (« Expect the unexpected : the disruptive power of low-carbon tecyhnology »), le think tank financier Carbon Tracker et l’institut Grantham de l’Imperial College London estime que la croissance du seul marché des véhicules électriques pourrait entraîner une réduction de la demande mondiale de pétrole de 2 millions de barils par jour d’ici à 2025. Et les années qui suivront n’entraîneraient pas vraiment un retournement de situation. Le rapport considère que les V.E. pourraient représenter un tiers du marché des transports en 2035, plus de la moitié en 2040 et enfin plus de deux tiers en 2050. D’ici à 2050, les V.E. pourraient ainsi atteindre le nombre de 1,7 milliard, soit une part de marché de 69 % (12 % pour les véhicules dotés d’un moteur à combustion interne). Le rapport prévoit par ailleurs que les V.E. seront moins chers que les véhicules thermiques à partir de 2020.

« La demande en pétrole pourrait donc rester stable entre 2020 et 2030, puis diminuer de façon continue jusqu’en 2050 », conclut le rapport. Les géants du pétrole n’en joueront pas moins un rôle dans le développement des V.E. : plusieurs groupes pétroliers envisagent d’ores et déjà de déployer des points de recharge de véhicules électriques dans leurs stations-service, certains ayant déjà franchi le pas, comme le groupe italien Eni. (JOURNALAUTO.COM 6/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.