Fermer
Europe

Les usines tournent encore au ralenti en Europe

Le #Prévision - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les usines tournent encore au ralenti en Europe. En 2013, « leur taux d’utilisation a continué à décliner, passant de 69 % en 2012 à 68 % », indique Jean-Michel Prillieux, directeur du marché automobile chez le consultant Inovev. Ce taux d’utilisation prend en compte les usines d’Europe occidentale, qui « sont celles qui tournent le moins », mais aussi celles d’Europe de l’Est, de Russie et de Turquie. Il s’agit de la sixième année consécutive de baisse.

L’année 2014 devrait marquer une « amélioration du taux d’utilisation » grâce à la fermeture de plusieurs sites, notamment ceux de Ford à Southampton et Genk et d’Opel à Bochum, qui représenteront 500 000 unités de moins dans la capacité de production européenne, mais aussi grâce à la reprise des immatriculations. L’amélioration des capacités d’utilisation, que M. Prillieux évalue entre « 1 % et 2 % supplémentaires » cette année, sera toutefois insuffisante pour rétablir la rentabilité de l’industrie automobile européenne. « Une usine doit tourner entre 75 % et 80 % pour atteindre son point mort, ce ce ne sera pas le cas cette année », estime le consultant. (FIGARO 19/3/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.