Fermer
France

Les synergies de Renault-Nissan-Mitsubishi ont atteint 5,7 milliards d’euros en 2017

Analyse de presse de 14H00 - Le #Mitsubishi - #Nissan - #Renault - #synergies
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault-Nissan-Mitsubishi a réalisé des synergies annuelles d’un montant de 5,7 milliards d’euros en 2017, en hausse de 14 %. Les membres de la plus grande alliance automobile mondiale ont ainsi bénéficié d’économies et de revenus supplémentaires, ainsi que de mesures d’évitements de coûts. Ces synergies illustrent les économies d’échelle réalisées au sein de l’Alliance, premier groupe automobile mondial avec des ventes cumulées dépassant les 10,6 millions de véhicules particuliers et de véhicules utilitaires légers en 2017.

« L’Alliance a un impact positif direct sur la croissance et le profit de chacune de ses entreprises membres. En 2017, l’Alliance a contribué à l’amélioration de la performance du Groupe Renault, de Nissan Motor et Mitsubishi Motors – ce dernier bénéficiant pour la première fois d’une année complète de synergies », a souligné Carlos Ghosn, président-directeur général de Renault-Nissan-Mitsubishi. « Les synergies continueront d’augmenter dans les années à venir, alimentées par la convergence renforcée de l’Alliance : nous partagerons davantage de sites industriels, de plateformes véhicules et de technologies, tout en profitant de la présence des trois entreprises sur les marchés matures ou émergents. Nous confirmons notre objectif de générer plus de 10 milliards d’euros de synergies annuelles d’ici à fin 2022 », a-t-il ajouté.

Le plan stratégique à moyen terme Alliance 2022 prévoit des ventes annuelles cumulées de plus de 14 millions de véhicules. Neuf millions de véhicules – dont des véhicules électriques et de segment B – seront fabriqués sur quatre plateformes communes et 75 % des véhicules seront équipés de motorisations communes, contre un tiers aujourd’hui. La convergence de l’Ingénierie renforce la compétitivité des membres de l’Alliance, notamment grâce au partage des coûts de R&D et des investissements. L’année dernière, Nissan et Mitsubishi Motors ont ainsi développé conjointement la prochaine génération de kei cars.

En 2017, l’« Alliance Purchasing Organization » (anciennement RNPO) a généré des synergies significatives et des réductions de coûts en centralisant les approvisionnements en pièces, équipements et outillages, en menant des négociations avec les fournisseurs au niveau mondial, et en mutualisant l’approvisionnement en énergies des différents sites. Exemples de nouvelles synergies : adoption par Mitsubishi Motors des capacités bancaires de Nissan Sales Finance et Renault RCI Bank  and Services, benchmarking entre Nissan et Mitsubishi Motors dans la région ASEAN, partage des entrepôts des pièces de rechange entre Renault, Nissan et Mitsubishi Motors en Europe, au Japon et en Australie.

D’importantes synergies sont également réalisées dans le domaine du Manufacturing grâce à l’utilisation de plateformes communes – qui ont permis le développement des Datsun Redi-Go et Renault Kwid – et au processus de fabrication croisée. Le Renault Alaskan, produit dans les usines Nissan de Cuernavaca (Mexique) et de Barcelone (Espagne) en est un exemple. Par ailleurs, les coûts de transport des véhicules ont largement diminué l’an dernier. Nissan et Mitsubishi Motors ont ainsi mutualisé le transport des véhicules depuis les usines de Thaïlande vers leurs distributeurs dans le monde entier.

La création d’une Division Véhicules Utilitaires Renault-Nissan-Mitsubishi a renforcé le développement et la fabrication croisés, générant par la même des synergies pour des véhicules tels les pick-ups de une tonne de Renault et Daimler, basés sur une plateforme Nissan. Cette nouvelle entité permet à l’Alliance de couvrir 77 % du marché des VUL, avec une gamme de 18 modèles Renault, Nissan et Mitsubishi Motors.

« Une convergence plus profonde et des synergies en augmentation renforceront la pérennité de l’Alliance », a conclu M. Ghosn.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT NISSAN MITSUBISHI (13/6/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.