Fermer
Espagne

Les routes en mauvais état entraînent une hausse des émissions de CO2

Analyse de presse de 14H00 - Le #Emissions de CO2 - #Etude - #Route
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Association Espagnole de la Route (AEC) a mené une étude qui établit un lien direct entre la qualité du revêtement de la route et les émissions de CO2 des véhicules. Les experts ont fait des comparaisons précises en mesurant le niveau de pollution d’une voiture et d’un camion sur une route dégradée et sur une route parfaitement rénovée (sur un tronçon de 46 kilomètres). Les résultats ont ensuite été comparés avec une route dans un état d’usure considéré comme « normal ». Les différences relevées sont loin d’être négligeables. Dans le cas de la voiture, les émissions de CO2 diminuent en moyenne de 3,5 % sur un asphalte de très bonne qualité par rapport à une chaussée dite dans un état « normal ». La réduction des émissions de CO2 est encore plus importante pour le camion, puisqu’elle atteint 4 %. A l’inverse, lorsque la route est en très mauvais état (fissures, nids de poule, déformations, etc.), les voitures peuvent émettre jusqu’à 9 % de CO2 en plus par rapport à la situation dite « normale ». Ce chiffre est de 6 % pour les camions.

Si la chaussée est dégradée, mais moins fortement (fissures limitées, nids de poule peu profonds, déformations légères, etc.), les émissions augmentent de 5 % pour les voitures et 4 % pour les camions.

A noter qu’à Paris, les dépenses de voirie ont diminué de 64 % depuis 2014.

Source : TRANSITIONSENERGIES.COM (7/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.