Fermer
Etats-Unis

Les routes américaines font moins de vicitmes

Analyse de presse de 14H00 - Le #Mortalité routière - #National Safety Council
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le nombre de décès sur les routes américaines en 2019 est estimé à 38 000, en baisse de 2 % sur un an et en diminution pour la deuxième année consécutive, selon les chiffres publiés la semaine dernière par le National Safety Council. Un peu plus de 39 400 personnes avaient perdu la vie dans des accidents de la circulation en 2018 et 40 230 l’année précédente.

Les chiffres préliminaires laissent penser que les Etats-Unis pourraient bénéficier des mesures visant à réduire les risques qui ont été mises en oeuvre ces dernières années, parmi lesquelles le réaménagement des zones fortement accidentogènes et l’abaissement du taux d’alcool dans le sang autorisé, a indiqué l’organisation. Les systèmes d’aide à la conduite, tels que le freinage d’urgence, l’avertisseur de sortie de voie ou les projecteurs adaptatifs, aident également à éviter les accidents et à réduire leur gravité, a-t-elle ajouté.

Bien que la mortalité routière ait diminué l’an dernier, « 38 000 décès n’est pas acceptable », a déclaré Lorraine Martin, présidente du National Safety Council. « Nous sommes encouragés par les mesures que de nombreuses organisations prennent pour réduire le nombre de tués et nous saluons la législation qui réduit les causes courantes d’accident, comme la déficience, la distraction et la vitesse. Nous devons toutefois, en tant que nation, nous engager davantage pour sauver des vies », a ajouté Mme Martin.

L’organisation a indiqué qu’il était trop tôt pour déterminer les causes des décès l’an dernier, mais les chiffres définitifs de 2018 ont montré que la distraction et la somnolence au volant étaient toujours des facteurs.

« Les décès sur les routes peuvent être évités en intensifiant ce qui marche, en adoptant les avancées technologiques et en créant une culture de la conduite plus sûre », a conclu Mme Martin.

Source : AUTOMOTIVE NEWS

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.