Fermer
France

Les professions de l’automobile satisfaites du doublement de la prime à la conversion

Analyse de presse de 14H00 - Le #CNPA - #Prime à la conversion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Conseil national des professions de l’automobile, qui représente notamment les concessionnaires, s’est félicité le 14 novembre d’avoir été entendu par le gouvernement après l’annonce d’un doublement de la prime à la conversion pour les ménages les plus modestes. Dans un communiqué, « le CNPA, qui se félicite d’avoir été entendu, rappelle que 61 % des Français ne perçoivent pas de solution alternative à l’automobile pour leur mobilité ».

Le CNPA souligne qu’il « plaidait pour un soutien prioritaire aux ménages, en conservant le véhicule d’occasion dans le périmètre des dispositifs d’aides, avec des montants plus significatifs, tout en respectant un principe de neutralité technologique et énergétique ». « Les automobilistes doivent être respectés dans leurs choix de solutions de mobilité qui conviennent à leurs usages et à leurs contraintes », estime l’organisation, qui représente 140 000 entreprises et 400 000 emplois dans les services pour l’automobile.

Le CNPA rappelle que « l’achat d’un véhicule neuf concerne environ un ménage français sur 28, alors que l’achat d’un véhicule d’occasion concerne un ménage sur cinq ». Il estime que « l’enjeu d’un parc plus écologique et accessible concerne donc tout particulièrement les véhicules d’occasion, dont le renouvellement pourra entraîner des effets plus massifs pour la protection de l’environnement et de la santé ». Cependant, le CNPA « regrette que sa proposition d’un moratoire sur les taxes des carburants n’ait pas été retenue dans un contexte de tensions sur le baril » de pétrole.

Source : AFP (14/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.