Fermer
France

Les prix des péages d’autoroutes devraient augmenter plus que de coutume en 2019

Analyse de presse de 14H00 - Le #Péage
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans son édition du 11 novembre, le Journal du Dimanche annonce qu’entre « 2019 et 2021, chaque concessionnaire aura le droit d’appliquer une majoration comprise selon les cas entre + 0,146 % et + 0,22 % ». « Il s’agit de faire payer à l’usager la majeure partie des quelque 700 millions d’euros de travaux d’un plan d’investissement autoroutier », explique l’hebdomadaire. Les sociétés APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) et Area (Société des Autoroutes Rhône-Alpes) sont concernées, tout comme ASF (Autoroutes du Sud de la France) et Escota (Autoroutes Esterel-Côte d’Azur), qui appartiennent à Vinci et qui, avec son autre filiale Cofiroute, engageront « 381 millions d’euros de travaux, dont 150 financés, par les collectivités locales », selon un responsable du groupe cité par le JDD.

Voulu dès 2016 par François Hollande, alors président de la République, ce plan était à l’origine de 800 millions d’euros et prévoyait pas moins de 57 chantiers. « 32 opérations de type échangeurs, présentant un intérêt pour la desserte locale et pour les usagers de l’autoroute, et 25 opérations de type aires de covoiturage et aménagements pour le milieu naturel ». Mais, retoqué à la mi-2017 par l’Arafer, le régulateur des autoroutes, ce plan a été largement repensé par Emmanuel Macron et ses ministres de l’Economie et des Transports. « Retombé » à 700 millions d’euros, il prévoit désormais la réalisation de 48 projets sur les 57 initialement programmés. 23 échangeurs et autres agrandissements de voirie seront ainsi réalisés, tandis que 25 projets destinés à améliorer l’intégration des autoroutes dans l’environnement verront le jour (création de passages à faune, récupération de l’eau de pluie, nouvelles infrastructures dédiées au covoiturage, etc.).

Source : AUTOPLUS.FR (12/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.