Fermer
France

Les prix des carburants à la pompe sont tombés à leur plus bas niveau en près de quatre ans

Le #Carburant - #Prix - #Ufip
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le sillage de la dégringolade des cours du pétrole brut, les prix des carburants à la pompe sont tombés la semaine dernière à leur plus bas niveau en près de quatre ans, à 1,2545 euro en moyenne le litre de gazole le 17 octobre (- 2,31 centimes en une semaine), 1,4596 euro le litre d’essence sans plomb 95 (en baisse de près de trois centimes) et 1,5262 euro le litre de sans plomb 98 (- 2,41 centimes).

Pour le gazole, c’est le niveau le plus bas enregistré depuis le 31 décembre 2010. Pour le sans plomb 95, il s’agit d’un niveau plancher qui n’avait pas été atteint depuis le 11 février 2011.

« C’est une très forte baisse », constate le président de l’Ufip (Union française des industries pétrolières) Jean-Louis Schilansky. Mais elle ne devrait pas inciter à la consommation, les automobilistes restant attentifs à leur pouvoir d’achat. « Il est possible que les prix à la pompe continuent de baisser un peu, de quelques centimes, parce qu’il y a eu un fort mouvement à la baisse la semaine dernière, qui ne se reflète pas encore complètement dans les prix », estime M. Schilansky. A moyen terme, la tendance est plutôt à la stabilisation, d’après l’Ufip : les prix du pétrole ne devraient pas fortement rebondir, mais pas non plus continuer à dévisser, certains projets d’extraction n’étant plus rentables sous le seuil de 80 dollars le baril. « Le pétrole brut va se tasser, et les prix à la pompe aussi », assure M. Schilansky. (AFP 20/10/14, PARISIEN 21/10/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.