Fermer
Corée du Sud

Les ouvriers de Hyundai en Corée du Sud valident l’accord salarial pour 2018

Analyse de presse de 14H00 - Le #Accord - #Hyundai - #Salaire - #Social
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’accord salarial pour l’année en cours, conclu il y a quelques jours entre la direction et les représentants des salariés de Hyundai en Corée du Sud, a été accepté par les ouvriers syndiqués du constructeur.

63 % des 42 046 ouvriers qui ont pris par au vote organisé le 26 juillet ont approuvé l’accord, a indiqué Hyundai.

Le salaire de base mensuel augmentera de 45 000 wons (34,6 euros). A cette hausse de salaire, s’ajouteront une prime de performance équivalant à 2 mois et demi de salaire et le paiement d’une somme de 3 millions de wons (2 300 euros). Un système de travail en deux équipes, sur la base de huit heures par jour sans heures supplémentaires pour les équipes de jour et de nuit, doit en outre être introduit le 7 janvier 2019.

Les négociations salariales ont abouti cette année sans perturbations majeures dans les usines. Les ouvriers de Hyundai ont cessé le travail à deux reprises seulement sur le site d’Ulsan. Ces grèves partielles ont entraîné une perte de production de 11 487 véhicules.

Source : YONHAP (27/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.