Fermer
France

Les motorisations diesel n’ont représenté que 34,2 % des immatriculations en janvier

Analyse de presse de 14H00 - Le #AAA DATA - #CCFA - #Diesel - #Electrique - #Essence - #Hybride - #Immatriculations
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Seulement 34,2 % des voitures particulières immatriculées en janvier 2019 roulaient au gazole, soit à peine 53 016 des 155 080 véhicules comptabilisés sur le mois. La chute se poursuit (- 17,8 %) après un exercice 2018 où la part du diesel s’est établie à 39 % (seulement 36 % en décembre).

Sur le premier mois de l’année, les mécaniques à essence ont gagné du terrain en passant de 52,6 % à 57,95 %, soit de 82 524 à 89 876 unités, en comparant les chiffres de janvier 2018 et 2019. La progression est bien réelle (+ 8,9 %), mais elle doit aussi se lire en tenant compte d’une offre très largement portée sur l’essence dans les segments A et B, qui dominent le marché français. En revanche, sur le segment des compactes, le diesel représente encore une part significative et, plus on monte dans les segments, plus cette motorisation est présente.

Le corollaire de la montée en puissance de l’essence dans les ventes de voitures neuves est une augmentation du niveau moyen des émissions de CO2, qui est passé de 110 g/km en janvier 2018 à 112 g/km un an plus tard. Cela a également une conséquence sur le malus (qui débute maintenant à 117 g/km), puisque celui-ci a concerné 38,1 % des immatriculations le mois dernier, contre 23,3 % un an plus tôt.

Quant aux hybrides, avec 8 869 immatriculations représentant 5,7 % du marché, la progression est de 6 %. La performance du mois vient des véhicules électriques, dont les immatriculations ont plus que doublé. En effet, les immatriculations de V.E. sont passées de 1 286 à 3 059 unités (pour une part de marché de 1,97 %), en hausse de près de 138 %.

Source : JOURNALAUTO.COM (5/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.