Fermer
Allemagne

Les logiciels truqueurs ne peuvent pas justifier une reprise d’un véhicule VW

Le #Concessionnaires - #Procès - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le juge allemand Ingo Streek (tribunal de Bochum) a estimé que les concessionnaires Volkswagen n’étaient pas tenus de reprendre les véhicules achetés chez eux dont le moteur a été équipé d’un logiciel truqueur. Cette décision a été prise dans le cadre d’un procès qui oppose le propriétaire d’un Volkswagen Tiguan au concessionnaire qui le lui a vendu.

Le juge a ainsi estimé que la voiture était certes défectueuse, mais ne présentait pas de défaut « majeur » et qu’elle pouvait être utilisée « sans restriction ». En outre, Volkswagen s’est engagé à remettre aux normes tous les véhicules affectés en Allemagne. Une reprise du véhicule n’est donc pas justifiée, a indiqué le juge.

Le concessionnaire et le plaignant sont invités à s’accorder à l’amiable sur une indemnisation. Faute d’accord, le tribunal rendra un jugement le 16 mars.

Il s’agit du premier procès lié à l’affaire des moteurs truqués en Allemagne. (AFP, AUTOMOBILWOCHE, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, ZEIT 2/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.