Fermer
Israël

Les géants du secteur automobile lorgnent le savoir-faire des start-up israéliennes

Le #Conduite autonome - #Divers - #General Motors - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Malgré la fin de son partenariat avec Better Place, le spécialiste israélien du rechargement des véhicules électriques, Renault continue de s’intéresser au savoir-faire déployé dans la « Silicon Wadi ». Le constructeur français a annoncé début juin la création d’un Open Innovation Lab à Tel-Aviv. C’est le second du genre pour le groupe, après celui de la Silicon Valley. Fruit d’une collaboration entre Renault, Carasso (son importateur en Israël) et l’Institut pour l’innovation dans les transports de l’université de Tel-Aviv, ce « lab » va œuvrer sur trois thématiques : le véhicule électrique, l’après-vente et la cybersécurité. « Rien que dans ce dernier domaine, on compte ici une bonne douzaine de start-up répondant à notre problématique », indique Saul Reichman, directeur du centre israélien de Renault, qui souhaite « mettre à contribution les start-up israéliennes et développer des entreprises dans le domaine des transports intelligents ».

Renault n’est pas le premier constructeur d’automobiles à s’intéresser aux ressources locales. General Motors a installé là-bas un centre R&D plus traditionnel dès 2007, soit avant l’essor fulgurant des start-up israéliennes les plus en pointe dans la mobilité – comme le spécialiste de la conduite autonome Mobileye (coté au Nasdaq) ou Waze, l’application GPS communautaire rachetée par Google. En début d’année, GM a d’ailleurs annoncé vouloir étendre substantiellement ses opérations sur place, en faisant passer le nombre de ses employés de 100 à 300. Le groupe américain a également précisé que son centre de développement d’Herzliya (près de Tel-Aviv) serait le seul à être entièrement spécialisé dans le véhicule autonome hors des Etats-Unis.

Il faut dire que GM fait partie des principaux clients de Mobileye, par ailleurs partenaire de Tesla, Volkswagen ou Valeo. La start-up de Jérusalem entend bien s’imposer comme un fournisseur incontournable dans l’univers du véhicule sans chauffeur, en s’appuyant sur son système de caméras permettant au véhicule de se situer sur la route en temps réel. Un savoir-faire qui a même convaincu Renault : les deux entités travaillent main dans la main depuis le début de l’année. (ECHOS 7/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.