Fermer
Allemagne

Les fiefs de l’automobile allemande montent au créneau pour protéger leur industrie

Analyse de presse de 14H00 - Le #Gouvernement - #Industrie automobile - #politique
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un document de sept pages publié le 7 juin, les chefs de gouvernement des trois grandes régions abritant les grands constructeurs automobiles en Allemagne – les ministres-présidents de Bavière, du Bade-Wurtemberg et de Basse-Saxe – ont promis une coopération renforcée pour accompagner la mue de leurs constructeurs automobiles provoquée par l’avènement de la voiture électrique et de la conduite autonome. Ils ont également appelé le gouvernement à « prendre ses responsabilités » au plus vite.

« Il y va de notre maîtrise technologique, de l’avenir de nos emplois et de notre prospérité », soulignent le social-démocrate Stephan Weil, l’écologiste Winfried Kretschmann et le social-chrétien Markus Söder, respectivement ministre-président de Basse-Saxe, du Bade-Wurtemberg et de Bavière. Ces régions abritent Volkswagen, Daimler, Porsche, BMW et Audi, dont l’activité est à l’origine de plus d’un million d’emplois . « Avec un chiffre d’affaires de plus de 420 milliards d’euros, l’industrie automobile est de loin le secteur le plus important en Allemagne et sa part dans les exportations dépasse 17 % », rappellent les trois dirigeants.

Les trois régions s’engagent à jouer un rôle de pionnier dans le développement de la voiture électrique en construisant et en exploitant des bornes de recharge publiques d’ici à l’an prochain. Elles promettent aussi de créer les conditions juridiques « nécessaires aux nouvelles formes de mobilités » et de mettre en place des programmes communs de recherche et de formation pour disposer d’experts dans les domaines stratégiques comme l’intelligence artificielle.

« Personne ne peut maîtriser seul les énormes bouleversements de l’industrie automobile. A une époque où les constructeurs allemands concluent des alliances stratégiques, les régions doivent aussi trouver un nouvel équilibre entre concurrence et mise en commun des forces. La concurrence vient désormais des Etats-Unis et de la Chine et elle s’accélère », expliquent les trois ministres-présidents, qui appellent aussi le gouvernement fédéral à jouer sa partie.

« Trop de temps a été perdu et trop d’objectifs ont échoué. Temporiser n’est plus une option », écrivent MM. Weil, Kretschmann et Söder. Ils somment l’exécutif fédéral de créer les conditions-cadres favorables au développement de la voiture électrique, notamment en accélérant l’équipement en borne de recharge des habitations et en investissant dans la recherche sur les batteries de nouvelle génération. Leur appel à faciliter le recrutement de main-d’oeuvre qualifiée pourrait être en passe d’être satisfait avec l’adoption ce vendredi par le Bundestag de la loi sur l’immigration qualifiée.

Source : LESECHOS.FR (10/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.