Fermer
Etats-Unis

Les Etats-Unis veulent rendre les voitures communicantes

Le #Gouvernement - #Réglementation - #Technique - #Véhicule connecté
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le ministère américain des Transports a proposé hier que les véhicules légers neufs soient dotés de systèmes « V2V » (vehicle-to-vehicle) leur permettant de communiquer entre eux, afin de réduire les risques d’accidents.

Les constructeurs devraient équiper la moitié des voitures neuves deux ans après que la NHTSA (agence en charge de la sécurité routière) aura publié la réglementation finale. Tous les véhicules devraient être équipés dans un délai de quatre ans. La publication de cette proposition ouvre une période de 90 jours pendant laquelle les acteurs du secteur peuvent soumettre leurs critiques et contributions.

Le principe de la technologie V2V, qui ouvre la voie aux véhicules autonomes, repose sur des ondes à courte portée qui permettent aux véhicules qui en sont équipés d’échanger des informations sur la vitesse, la distance, et la présence de véhicules ou d’obstacles.

« Une fois déployée, la technologie V2V permettra une surveillance à 360° de la route et de l’environnement autour des voitures », a indiqué le ministre des Transports Anthony Foxx. (AUTOMOTIVE NEWS, AFP 13/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.