Fermer
Union européenne

Les Etats européens s’engagent en faveur du véhicule autonome

Le #Conduite autonome - #Juridique
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Une nouvelle étape, symbolique, vient d’être franchie en faveur du déploiement du véhicule autonome en Europe. Réunis à Amsterdam sur invitation de la commissaire aux transports Violeta Bulc, les ministres des Transports des 28 Etats membres de l’UE ont signé le 14 avril une déclaration commune marquant leur engagement à travailler à l’élaboration de règles et standards communs pour permettre la circulation des véhicules autonomes sur les routes européennes.
Au-delà des standards de communication des véhicules entre eux et avec l’infrastructure, des questions telles que la responsabilité juridique, le respect de la vie privée et la sécurité informatique doivent aussi aboutir à des réponses communes.

A l’occasion de ce rendez-vous, les ministres européens des Transports ont eu l’occasion de circuler dans des voitures semi-autonomes sur un parcours d’essai, dans des véhicules fournis par les constructeurs participant à l’événement : Audi, BMW, Jaguar Land Rover, Mercedes, PSA, Renault, Tesla et Volvo. A cette occasion, Renault a présenté trois démonstrateurs sur base Espace, qui ont déjà à leur actif plusieurs centaines d’heures de roulage sur route ouverte en Europe. Le constructeur a rappelé qu’il introduirait d’ici à 2020 des véhicules équipés de fonctions de conduite autonome sur autoroute (« maintien de voie »), pour « devenir après 2020 et en toute sécurité, le premier constructeur généraliste à offrir une technologie semi-autonome, ‘hands off’ et ‘eyes off’, sur des voitures grand public et à des prix abordables ».

De son côté, Groupe PSA était présent avec deux Citroën C4 Picasso qui ont effectué plus de 300 kilomètres en mode « eyes off » sur les voies autorisées reliant Vélizy à Amsterdam. A partir de 2018, le groupe proposera des fonctions de conduite automatisée et à partir de 2020, des fonctions de conduite autonome permettant au conducteur de déléguer entièrement la conduite au véhicule lui-même.

Les degrés d’automatisation du véhicule autonome sont classés en cinq niveaux : « hands on », « hands off », « eyes off », « mind off », et « driverless ». Avec le mode « eyes off », le conducteur n’a plus besoin d’intervenir, il doit simplement rester attentif au fonctionnement des systèmes, rappelle AUTOACTU.COM (15/4/16).

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.