Fermer
Espagne

Les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves vendues en Espagne ont augmenté de 1,82 % sur 11 mois en raison de l’effondrement du diesel

Analyse de presse de 14H00 - Le #CO2 - #Diesel - #Emissions - #Essence
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les émissions moyennes de CO2 des voitures particulières neuves immatriculées en Espagne entre janvier et novembre 2018 s’élevaient à 116,73 grammes par kilomètre, ce qui représente une augmentation de 1,82 % par rapport à la même période de 2017, selon les données de MSI. Faconauto (Association des concessionnaires) indique que cette hausse des émissions de CO2 résulte de la forte hausse des immatriculations de voitures à essence, au détriment des modèles diesel.

« Cela indique clairement que le débat autour du diesel est irréaliste et va à l’encontre de l’objectif commun, à savoir la mise en place d’une mobilité durable », a déclaré Faconauto. Dans ce contexte, l’Association demande que la « neutralité technologique » soit maintenue et que le fond du problème soit abordé : « Nous avons un très vieux parc – 12 ans en moyenne – et polluant. Nous devons promouvoir une solution qui facilite la mise au rebut de ces voitures plus anciennes », a ajouté Faconauto.

En novembre, les émissions de CO2 des voitures neuves vendues sur le marché espagnol ont augmenté de 1,74 % par rapport au même mois de 2017, atteignant 117 grammes par kilomètre. Le mois dernier, sur les 91 063 voitures commercialisées en Espagne, 61,3 % correspondaient à des modèles essence et 30,5 % à des modèles diesel.

Au cumul de l’année, sur les 1,22 million de voitures immatriculées, 52,8 % avaient un moteur à essence et 33,8 % un moteur diesel.

Source : EL MUNDO (17/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.