Fermer
Allemagne

Les émissions de CO2 en Allemagne ont baissé de 4,2 % en 2018

Analyse de presse de 14H00 - Le #CO2 - #Gouvernement - #Taxe carbone
Icone de twitter
CCFA_Auto
CCFA : pendant les vacances, l’information roule toujours ! 🌞🌴🏄 👉 @Groupe_Renault @GroupePSA... ccfa.fr/actualites/ccf…  #Automobile #automotive #CCFA #GroupePSA #Renault #RenaultTrucks
Icone de twitter
CCFA_Auto
FCA annonce une perte nette d’un milliard d’euros au deuxième trimestre 👉 @GroupePSA @fcagroup @Am__today @Auto21news @LaTribune @LeParisien_Auto... ccfa.fr/actualites/fca…  #FCA #PSA #Résultats
Icone de twitter
CCFA_Auto
Scania (groupe Volkswagen) confirme un plan de 5 000 suppressions de postes dans le monde 👉 @RenaultTrucksCo @VWGroup_DE @Am__today... ccfa.fr/actualites/sca…  #Plan #Scania #Suppression #emplois
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Selon le gouvernement allemand, les émissions de CO2 en Allemagne ont baissé de 4,2 % en 2018, après 4 années de stagnation. En outre, entre 1990 et 2018, les émissions de CO2 du pays ont diminué de 30,6 %. L’objectif d’une baisse de 40 % d’ici à 2020 (par rapport à 1990) a été abandonné, pour un objectif à l’horizon 2030 plus strict.

La Chancelière allemande Angela Merkel a d’ailleurs mandaté deux économistes pour élaborer des solutions pour diminuer les émissions pollutions. La Chancelière a néanmoins imposer à des économistes de proposer des mesures “socialement acceptables”.

Cette demande d’expertise fait suite à un premier rapport, rendu fin février, et qui est favorable à une taxation du carbone en Allemagne.

Actuellement, le système européen de certificats carbone cible les secteurs de la production d’électricité, de la chimie ou de la sidérurgie par exemple, mais les transports et le bâtiment en sont exemptés.

Une version nationale de ce système de taxation carbone pourrait cibler en particulier ces deux secteurs.

Les deux économistes chargés de proposer des solutions pour le gouvernement allemand ont déjà indiqué qu’ils étaient en faveur d’une taxation du carbone, à 20 euros par tonne de CO2 à partir de 2020.

La Ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, avait pour sa part proposé de rendre les ministères concernés directement responsables du non-respect des objectifs de réduction des émissions de CO2. Le Ministère des Transports pourra ainsi avoir à acheter des certificats carbone sur son budget pour compenser les émissions du secteur des transports.

Source : L'OPINION (3/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES