Fermer
Etats-Unis

Les droits de douane sur les produits mexicains pourraient coûter des milliards de dollars aux constructeurs américains

Analyse de presse de 14H00 - Le #Constructeurs américains - #Donald Trump - #Droits de douane - #Industrie automobile - #Mexique
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

General Motors, Fiat Chrysler et Ford pourraient perdre des milliards de dollars si les tarifs douaniers de 5 % que Donald Trump veut imposer sur les produits mexicains à compter du 10 juin devaient être relevés tous les mois pour atteindre 25 % au 1er octobre, selon la Deutsche Bank.

La banque allemande a estimé le coût avant intérêts et impôts d’un tel scénario à 6,3 milliards de dollars pour GM, 4,8 milliards de dollars pour Ford et 3,3 milliards de dollars pour FCA.

Les trois géants de Detroit ont investi des milliards de dollars au Mexique dans des sites de production et dans des chaînes de fournisseurs et de sous-traitants.

L’an dernier, les Etats-Unis ont importé pour près de 60 milliards de dollars de pièces automobiles du Mexique. Les véhicules fabriqués dans ce pays représentent en outre environ 15 % des véhicules légers vendus aux Etats-Unis, soit environ 2,5 millions d’unités par an, selon LMC Automotive.

L’industrie automobile peut supporter un droit de douane de 5 % à court terme sans impact majeur sur les ventes, mais si la taxe augmente pour atteindre 25 %, l’effet pourrait être substantiel, a averti Jeff Schuster, responsable des prévisions de LMC.

Des tarifs douaniers de 5% de plus sur les biens mexicains risquent de peser sur les ventes de voitures américaines déjà en plein ralentissement depuis le début de l’année, a par ailleurs estimé JPMorgan.

La mesure pourrait en outre compliquer la ratification du nouvel accord de libre-échange conclu entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (3/6/19), AFP (31/5/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.