Fermer
Japon

Les dirigeants de Mitsubishi démentent leur intention de démissionner

Le #Démenti - #Dirigeant - #Enquête - #Mitsubishi
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Mitsubishi Motors (MMC), qui a différé l’annonce de ses prévisions de résultats pour 2016-2017 afin d’évaluer les répercussions du scandale révélé il y a une semaine, a démenti que les principaux dirigeants du groupe allaient démissionner. « Sincèrement, je ne peux que m’excuser », a insisté M. Tetsuro Aikawa, directeur général de Mitsubishi, tout en rejetant les rumeurs de démission évoquées dans la presse. « Je ferai tout pour résoudre ce problème. Il est de ma responsabilité de remettre Mitsubishi sur les rails », a-t-il assuré.

« Il est difficile de mesurer avec exactitude l’effet que ce problème aura sur nos ventes », a en outre ajouté M. Aikawa, lors d’une conférence de presse. « Les commandes ont quasiment plongé de moitié au Japon » depuis l’annonce de la fraude, a-t-il précisé. « Cette situation est grave et je la prends très au sérieux ».

Il a par ailleurs indiqué « ne pas avoir reçu d’informations à ce stade quant à l’impact sur les marchés étrangers ». (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 27/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.