Fermer
France

Les constructeurs s’attendent à une baisse de 20 % du marché au premier semestre

Analyse de presse de 14H00 - Le #CNPA - #Coronavirus - #Gouvernement - #Marché - #PFA - #Prévisions
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Lors de la réunion qui s’est tenue le 17 mars à Bercy, en présence des acteurs des fédérations de l’automobile, dont le CNPA et la PFA, les constructeurs français présents ont anticipé une baisse des commandes de l’ordre de 75 % pour les six semaines à venir. Le marché français est maintenant envisagé avec une baisse de 20 % pour le premier semestre et de 10 % pour l’année complète.

Les industriels s’inquiètent des problèmes de trésorerie qui ne manqueront de survenir, estimés à 5 milliards d’euros pour les deux mois à venir. Leur demande porte ainsi sur un soutien de l’Etat puisque dans le même temps, ils devront continuer à payer leurs fournisseurs. De son côté, le Groupe PSA propose la mise en place d’un prêt à taux zéro pour payer l’ensemble des fournisseurs et soutenir leur activité.

En plus de l’arrêt de l’activité, les constructeurs et les réseaux de distribution sont doublement pénalisés puisque 2020 est également l’année de prise en compte des normes d’émissions de CO2 en Europe. Dans le contexte actuel, les industriels vont demander une dérogation spéciale, voire un aménagement des objectifs à tenir au niveau européen.

Les constructeurs soulignent par ailleurs que les difficultés actuelles de fabrication et de livraison ne leur permettent pas de tenir l’échéance du 31 mars pour la facturation des véhicules électriques commandée en 2019 au titre des modalités 2019 du bonus. Ils souhaitent qu’une dérogation soit accordée à cette échéance d’une période correspondante à la durée de confinement du pays.

Les constructeurs souhaitent également que le futur plan de relance prévoie des mesures de stimulation du marché (PAC et/ou prime à la casse, dégrèvements fiscaux) et qu’il intègre des mesures plus spécifiques pour favoriser le développement de l’électromobilité (bonus pour véhicules électriques pour les flottes, bonus pour les PHEV, investissements pour les infrastructures de recharge). Ils demandent aussi un report de l’entrée en vigueur de la norme Euro-6 full qui a eu lieu le 1er janvier 2020.

Dans le domaine du véhicule industriel, une préoccupation spécifique concerne la continuité d’approvisionnement en pièces détachées (possibilité de passage des frontières par les camions). Pour les bus et cars, une baisse des commandes publiques a été constatée, ce qui justifierait un plan de relance pour le transport public et un report des échéances pour le passage à Euro-6 Temp.

Les équipementiers sont logés à la même enseigne que les constructeurs. Ils soulignent leur responsabilité à payer en temps et en heure (voire de façon anticipée dans certains cas) leurs propres fournisseurs, à condition, bien sûr, d’être payés également selon les échéances prévues par leurs propres clients. Ils insistent sur la nécessité d’avoir des échanges avec les constructeurs pour anticiper au mieux le redémarrage de l’activité.

Source : JOURNALAUTO.COM (18/3/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.