Fermer
Union européenne

Les constructeurs d’automobiles européens demandent plus de temps pour s’adapter aux changements de la réglementation de l’UE

Le #ACEA - #Commission européenne - #Emissions
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les constructeurs d’automobiles européens ont demandé le 9 décembre plus de temps à la Commission européenne pour pouvoir s’adapter aux changements de la réglementation de l’UE sur les tests antipollution en conditions réelles de conduite. L’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles) a envoyé une lettre au vice-président de l’exécutif européen, Frans Timmermans, pour obtenir des « délais de production plus raisonnables ». « La Commission propose une législation avec des conséquences majeures pour la production qui ne donnera que quelques mois à l’industrie pour s’y soumettre », explique l’Acea dans un communiqué.

Une nouvelle législation dite « RDE » (real-driving emission) sur les tests de mesures d’émission de gaz polluants en conditions réelles de conduite est en effet progressivement mise en place par les institutions européennes. « La Commission européenne a choisi d’introduire cette législation complexe sous forme de multiples paquets, avec pour conséquence que toute planification par les constructeurs de véhicules est devenue une tâche presque impossible », déplore l’Acea.

Deux éléments de réglementation, portant notamment sur des seuils plus stricts d’émissions d’oxydes d’azote (NOx) à partir de septembre 2017, ont déjà forcé les constructeurs « à accélérer leur planning et à faire des investissements considérables pour assurer que les véhicules soit développés, conçus et produits à temps », avance l’association. L’Acea redoute une autre étape dans le développement de la régulation, attendue le 20 décembre, concernant les tests de mesures d’émissions aux particules fines et au démarrage de moteurs à froid.

« Notre message aux constructeurs est très clair, vu que la problématique est bien connue, et notre travail sur le sujet aussi depuis un bon moment, ils devraient déjà être en train de concevoir des voitures qui visent à limiter les émissions de telles particules, en introduisant les filtres nécessaires comme ils l’ont déjà fait pour les voitures diesel », a répondu la Commission par la voix d’une porte-parole, Lucia Caudet, lors de son point presse quotidien. « C’est une question de santé publique et nous n’avons pas de temps à perdre », a-t-elle ajouté. (AFP 9/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.