Fermer
Allemagne

Les constructeurs automobiles allemands vont modifier 5,3 millions de véhicules diesel

Le #Accord - #Constructeurs allemands - #Diesel - #Gouvernement - #VDA
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Suite au sommet sur le diesel, qui s’est déroulé en Allemagne début août, le Ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, a annoncé que les constructeurs automobiles allemands allaient modifier les moteurs de 5,3 millions de véhicules diesel, en vue de les rendre moins polluants.

Ce compromis a minima doit permettre d’éviter des interdictions de circulation pour les véhicules diesel, comme l’envisageaient plusieurs villes allemandes. Il permet également d’éviter aux constructeurs des réparations plus amples de leurs moteurs (avec par exemple de nouvelles pièces).

En outre, en remettant aux normes leurs véhicules, les constructeurs allemands espèrent restaurer la confiance des consommateurs, qui a été ébranlée après l’éclatement en septembre 2015 du scandale Volkswagen.

Le VDA (association de l’industrie automobile allemande) a confirmé que les constructeurs avaient accepté de modifier les moteurs de plus de 5 millions de véhicules en Allemagne (dont 2,5 millions de véhicules qui ont déjà été rappelés par le groupe Volkswagen suite à l’affaire de manipulation des émissions).

Le VDA a en outre ajouté que les constructeurs avaient accepté « d’apporter une contribution financière à un fonds de mobilité durable qui servira à lutter contre la pollution en milieu urbain ». Ce fonds sera alimenté à 50 % par les constructeurs et à 50 % par le gouvernement, à hauteur de 500 millions d’euros au total.

L’organisation Greenpeace avait perturbé le sommet sur le diesel (le 2 août), mais un accord a néanmoins pu être conclu.

La Ministre allemande de l’Environnement, Barbara Hendricks, a déclaré que les mises à jour logicielles ne constituaient qu’une première étape.

« L’objectif de cette initiative est de réduire les émissions de dioxyde d’azote de 25 à 30 % en moyenne », précise le VDA.

Malgré ce compromis, les interdictions de circulation ne sont pas entièrement exclues. Le Ministre-Président du Land de Basse-Saxe par exemple estime que la question n’est pas close. (REUTERS 2/8/17, ECHOS 2ET 3/8/17, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 3/8/17)

Les discussions n’étant pas close, le gouvernement allemand prévoirait un deuxième sommet sur le diesel, croit savoir le journal allemand SPIEGEL (11/8/17).

Enfin, le compromis prévoyait également la mise en place d’un groupe d’experts, qui commencera à travailler sur les solutions techniques pour le post-équipement des voitures diesel affectées. Ce groupe d’experts doit débuter son travail le 4 septembre. (AUTOMOBILWOCHE 28/8/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.