Fermer
France

Les constructeurs anticipent une nouvelle hausse du marché des poids lourds en 2016

Le #Marché - #Poids Lourds
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le marché français des véhicules de plus de 5 tonnes a repris un peu de vigueur en 2015 et progressé de 11,1 %, à 41 722 immatriculations. Plus optimistes que l’Observatoire du Véhicule Industriel (OVI), qui table sur une stagnation des ventes cette année, les constructeurs estiment que cette tendance devrait se poursuivre en 2016. Se fondant sur les prévisions du Bipe, ils tablent sur un marché annuel de l’ordre de 44 000 unités. Cette production devrait être la conséquence de la hausse des besoins de transport dans un contexte économique favorable à l’augmentation de la production industrielle, a expliqué le Bipe lors d’une conférence organisée par la Csiam. A 44 000 unités, le marché du véhicule industriel serait toutefois encore très loin de son niveau d’avant-crise, lorsqu’il s’immatriculait en moyenne 53 000 unités par an (entre 1999 et 2008). « Nous devons nous attendre désormais à ce que le marché soit évalué à son niveau normal à 45 000 unités », a souligné Thierry Archambault, président délégué de la Csiam. « Par ailleurs, en 2015, il s’est immatriculé 60 % de tracteurs. Il s’agit d’une nouvelle configuration du marché qui devrait se pérenniser car elle traduit la volonté des transporteurs d’avoir une plus grande flexibilité telle que le leur permettent les tracteurs », a-t-il ajouté. (AUTOACTU.COM 18/1/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.