Fermer
Etats-Unis

Les constructeurs allemands se disent plus optimistes après avoir été reçus à la Maison Blanche

Analyse de presse de 14H00 - Le #BMW - #Constructeurs allemands - #Daimler - #Production - #Tarifs douaniers - #Trump - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après avoir été reçus à la Maison Blanche par le président des Etats-Unis Donald Trump, le président de Daimler, Dieter Zetsche, le président de Volkwagen, Herbert Diess, et le directeur financier de BMW, Nicolas Peter, se sont dits plus optimistes.

Ils estiment en effet que la menace de M. Trump d’imposer d’importants tarifs douaniers sur les voitures importées aux Etats-Unis s’éloigne.

Initialement, les 3 dirigeants allemands ne devaient rencontrer que des membres de l’administration américaine, mais M. Trump a décidé de les rencontrer en personne. C’est suite à cette entrevue qu’ils ont estimé que le risque de taxes punitives s’éloignait.

En contrepartie, l’administration américaine souhaiterait que les constructeurs allemands augmentent leur production aux Etats-Unis (voir article dédié).

M. Zetsche a notamment estimé que « la menace potentielle et implicite [de tarifs douaniers] a été réduite » grâce à cette rencontre et a ajouté que les groupes allemands avaient pour objectif d’investir davantage aux USA, « si les conditions restent les mêmes qu’aujourd’hui ».

M. Diess s’est également montré optimiste et s’est dit « sur la bonne voie » pour « éviter des droits de douane supplémentaires ». Volkswagen est également revenu sur sa coopération avec Ford lors de cette rencontre (voir article dédié).

Par ailleurs, BMW a qualifié la rencontre de « constructive » dans un communiqué. Lors de cette entrevue, BMW a détaillé ses projets d »investissements aux Etats-Unis, dans son usine de Spartanburg.

Néanmoins, les 3 représentants des constructeurs allemands ont à nouveau souligné qu’ils n’étaient pas habilités à mener des négociations commerciales au nom des pays membres de l’Union Européenne, et que seule la Commission Européenne l’était.

Par ailleurs, à quelques heures de la rencontre entre MM. Trump, Zetsche, Diess et Peter, l’OMC (organisation mondiale du commerce), avait averti que le système du commerce international était en crise. « Le commerce mondial et le bien-être social ne peuvent pas continuer lorsque de grands pays prennent des mesures unilatérales qui s’écartent des règles et principes communs », a notamment averti Karl Brauner, directeur général adjoint de l’OMC. M. Brauner a souligné l’importance de la sécurité juridique et de la prévisibilité dans les échanges commerciaux internationaux.

Source : AFP, SPIEGEL (4 et 5/12/18), REUTERS, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, ZEIT (4/12/18), AUTOMOBILWOCHE (5/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.