Fermer
France

Les consommateurs pourraient repousser de près d’un an leurs achats de voitures

Analyse de presse de 14H00 - Le #Achat - #Baromètre - #Concessions - #crise économique - #Voiture
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon un baromètre hebdomadaire réalisé par Nova Consulting, les consommateurs ont l’intention de revenir en concession, mais ils pourraient toutefois décaler leur achat de près d’un an.

Depuis le 23 mars 2020, la société de conseil Nova Consulting mesure en effet l’impact de la crise sur le moral de près de 1 500 consommateurs français et les conséquences sur les habitudes de consommation dans plusieurs secteurs économiques, dont l’automobile.

Pour les consommateurs interrogés, la période est anxiogène et l’étude montre que les acheteurs d’automobiles sont plus anxieux que la moyenne des Français (51 % contre 48 %) après cette période de confinement. Un degré d’inquiétude qui aura un impact sur la consommation. Le secteur automobile fait d’ailleurs partie des secteurs qui subiront le plus une baisse de la consommation selon les résultats de l’étude. Ainsi, à la question « Comment va évoluer votre consommation à la sortie de la crise ? », 36 % des personnes interrogées, estiment qu’elle sera beaucoup moins importante, contre 60 % la prévoyant équivalente et 4 % supérieure.

L’automobile se place au 5éme rang des secteurs qui subiront le plus cette baisse de la consommation derrière les crédits à la consommation, les spectacles sportifs, les produits High-Tech, l’habillement et les chaussures. A l’inverse, le jardinage, la restauration, la santé, les spectacles et produits culturels, seraient les domaines privilégiés qui verraient une hausse de la consommation.

A la fin du confinement, 51 % des personnes interrogées comptent reporter leur achat de voiture, contre 58 % au début de la crise sanitaire. Ce report est estimé à 11,7 mois, soit presque un an de décalage, avec 26 % d’entre eux qui déclarent vouloir décaler leur acquisition de 3 à 6 mois, 26 % également de 6 à 12 mois, 22 % de 12 à 18 mois et 21 % de 18 à 24 mois.

« Les concessionnaires devraient assister à un surcroît de visites en concession au début de la réouverture des showrooms mais si les intentions sont avérées et stables, le message est assez significatif : les consommateurs ont peur pour leur emploi et de l’ampleur de la crise économique », souligne Nicolas Harlé, directeur général de Nova Consulting.

Ce retour à la réalité budgétaire pourrait d’ailleurs profiter largement aux véhicules d’occasion. 76 % des consommateurs se tourneraient vers ce segment du marché après la crise, contre 65 % avant.

Source : JOURNAL AUTOMOBILE (12/5/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.