Fermer
Allemagne

Les conducteurs restent fidèles à la motorisation dont ils disposent

Analyse de presse de 14H00 - Le #Continental - #Diesel - #Etude - #Motorisation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon une étude sur la mobilité menée par l’équipementier allemand Continental, 80 % des automobilistes en Allemagne et en Chine et même 90 % des conducteurs interrogés aux Etats-Unis, déclarent vouloir garder un véhicule doté de la même motorisation que celle dont dispose leur véhicule actuel.

En revanche, au Japon, près d’un quart des automobilistes interrogés disent vouloir changer de type de motorisation lors de l’achat de leur prochaine voiture.

Cette réticence à changer de type de motorisation ne semblent pas dépendre de la motorisation en elle-même. En effet, en Chine et au Japon, près de 10 % des sondés ont déclaré posséder une voiture électrique ou hybride et plus de 80 % d’entre eux ont indiqué que leur prochaine voiture aurait la même motorisation.

Cette étude montre donc qu’il sera difficile de convaincre les clients de passer à des motorisations électrifiées. Pour favoriser l’acceptation de ces nouvelles motorisations, il faudra donc que les conditions s’améliorent (meilleures infrastructures, autonomie accrue et prix en baisse).

Par ailleurs, l’étude menée par Continental a également montré que près de 30 % des automobilistes en Allemagne disposent d’un modèle diesel. Pour ce type de motorisation en particulier, les clients sont moins fidèles : environ un tiers des propriétaires de voitures diesel en Allemagne envisagent d’opter pour un modèle à essence ou électrifié lors de leur prochain achat (et 17 % sont même certains de changer de motorisation). Cela montre à quel point la crise du diesel engendrée par le scandale des moteurs truqués du groupe Volkswagen a un impact en Allemagne.

Source : AUTOMOBILWOCHE (12/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.