Fermer
Etats-Unis

Les Américains préfèrent posséder leur propre véhicule que le partager

Le #Autopartage - #Etude - #Mobilité
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon une étude menée par Kelley Blue Book, les Américains préfèrent conduire leur propre véhicule à l’utilisation de services d’autopartage.

Ainsi, la large majorité des personnes interrogées estiment que posséder leur propre véhicule est plus sûr, plus pratique et plus fiable. En outre, 76 % des personnes utilisant des services d’autopartage prévoient d’acheter un véhicule dans les deux années à venir.

Ainsi, quel que soit le risque que posent les services d’autopartage sur le marché automobile américain, il ne semble pas imminent. L’évolution du marché vers des services de mobilité ne devrait pas avoir lieu avant 10 à 20 ans.

L’étude a montré que 43 % des personnes interrogés connaissaient des services d’autopartage, mais seuls 7 % y ont effectivement recours. Concernant les autres services de mobilité (comme Uber ou son concurrent Lyft), 73 % des sondés les connaissent, mais seuls 16 % disent les utiliser.

Enfin, seuls 8 % des clients de services de mobilité (autopartage, covoiturage, etc.) déclarent que l’existence de ces services est la raison pour laquelle ils n’ont pas acheté de voiture. (AUTOMOTIVE NEWS 10/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.