Fermer
Allemagne

Les Allemands se montrent sceptiques vis-à-vis de la conduite autonome

Le #Conduite autonome - #Divers - #Sondage
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les Allemands se montrent sceptiques vis-à-vis de la conduite autonome. En effet, selon un sondage YouGov, la moitié d’entre eux déclarent qu’ils auraient peur de réaliser un trajet dans une voiture autonome.

Néanmoins, 34 % d’entre eux estiment que la technologie de conduite autonome rendra les transports routiers plus sûrs. En juin, avant les accidents de Tesla, cette proportion atteignait 41 %.

De plus, selon ce sondage, les Allemands estiment qu’en cas d’accident, les constructeurs des voitures autonomes devraient supporter au moins la moitié de la responsabilité, voire la totalité.

Par ailleurs, le VDA (association de l’industrie automobile allemande) a bien accueilli le projet du Ministère allemand des Transports de proposer une réglementation sur la conduite autonome d’ici à la fin du mois (cf. revue de presse du 18/7/16), estimant qu’un tel cadre juridique permettrait à l’Allemagne d’être à la pointe dans le domaine de la conduite autonome.

L’Allemagne pourrait en effet devenir « le premier pays à mettre en place un cadre juridique pour la circulation de véhicules autonomes sur ses routes ».

Enfin, selon l’ADAC (club automobile allemand), les seniors devraient représenter un groupe cible essentiel pour le développement des véhicules autonomes. En effet, en Allemagne, les personnes de 60 ans réalisent plus d’un tiers des achats de voitures neuves. Or, si les seniors entre 60 et 75 ans sont plus prudents et moins impliqués dans des accidents, le risque d’accident s’accroît nettement passé 75 ans.

La voiture autonome serait ainsi un moyen idéal pour les personnes âgées de conserver leur mobilité, tout en réduisant les risques d’accident de la route. En outre, les retraités sont généralement des consommateurs plus aisés, ce qui en fait une cible de choix pour développer une technologie qui sera initialement coûteuse. (AUTOMOBILWOCHE 19/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.