Fermer
Japon

Les actionnaires de Mitsubishi valident la nomination de Carlos Ghosn comme président

Le #Actionnaire - #Dirigeant - #Mitsubishi
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les actionnaires de Mitsubishi Motors, réunis mercredi en assemblée générale extraordinaire, ont approuvé la nomination de Carlos Ghosn comme président du conseil d’administration du constructeur, dont Nissan a pris 34 % du capital récemment.

« Merci pour votre approbation, je m’engage à défendre les profits des actionnaires et à oeuvrer pour élever la croissance de l’entreprise à son maximum », a déclaré M. Ghosn. « Je promets d’agir pour que Mitsubishi Motors recouvre la confiance après le scandale de falsification de données (…). Ceci doit être fait dans la transparence, qu’il est de ma responsabilité de garantir en tant que président », a insisté M. Ghosn. « Nous allons tout faire pour que l’alliance avec Renault et Nissan soit utilisée au maximum tout en préservant et respectant la marque et l’indépendance de Mitsubishi Motors. J’ai foi dans notre capacité à réussir la partie qui s’ouvre aujourd’hui », a-t-il ajouté.

M. Ghosn va ainsi pouvoir superviser la restructuration de Mitsubishi Motors, même s’il prévoit de laisser les autres dirigeants agir sur le terrain. Sur la base des nouvelles dispositions adoptées, le conseil d’administration de Mitsubishi Motors, qui comptait jusqu’à présent 10 membres (dont 4 externes), passe à 11 membres (dont 6 externes).

D’autres propositions ont également reçu l’aval des actionnaires, dont une résolution portant sur une réforme des rétributions et une réévaluation des émoluments des administrateurs, justifiée selon la direction par la nécessité d’attirer des talents qui doivent être rémunérés à la hauteur de leurs responsabilités et des résultats obtenus. Il s’agit, selon Mitsubishi Motors, « d’améliorer la gestion de l’entreprise, et de lier clairement la rémunération des administrateurs à leur rôle pour accroître durablement sa valeur », conformément à la philosophie de Carlos Ghosn qui veut aussi des administrateurs externes actifs. (AFP, NIKKEI 14/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.