Fermer
Etats-Unis

Les actionnaires de GM ont rejeté les propositions de l’investisseur activiste David Einhorn

Le #Actionnaire - #General Motors - #Stratégie
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les actionnaires de General Motors, qui étaient réunis le 6 juin pour leur assemblée générale annuelle, ont rejeté les propositions de l’investisseur activiste David Einhorn, qui voulait notamment modifier la structure du capital du constructeur afin de doper le cours de son titre en Bourse (voir l’analyse de presse du 29 mars).

M. Einhorn, qui détient environ 1 % du capital de General Motors, souhaitait que ce dernier scinde son titre en deux catégorie distinctes. Les actionnaires ont rejeté cette proposition à 91 %.

« Au nom du conseil d’administration et de l’équipe dirigeante, nous apprécions cette forte marque de soutien exprimée par nos actionnaires et continuerons à transformer GM », a déclaré Mary Barra, présidente de l’entreprise.

Les actionnaires de General Motors ont en outre réaffirmé leur confiance au conseil d’administration. Ils ont voté massivement pour les onze administrateurs présentés par la direction et se sont prononcés contre les quatre membres proposés par M. Eichorn. La rémunération des dirigeants a également été approuvée, tandis que la proposition de séparer les fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général a été repoussée.

Mme Barra a indiqué que General Motors restait dans une dynamique positive cette année, grâce à des ventes robustes aux Etats-Unis et à une croissance continue en Chine. Elle a reconnu que l’action GM, qui n’a guère progressé depuis le retour en Bourse du constructeur en 2010 (elle s’échangeait à 34,24 dollars hier), « est sous-évaluée », mais a assuré que l’entreprise s’efforçait d’y remédier.

La présidente de GM a en outre répété que le constructeur continuerait à réduire les émissions de ses véhicules, en dépit de la décision du président américain de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat. (AFP, FREEP.COM 6/6/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.