Fermer
France

Les acteurs de la filière des carburants s’engagent à répercuter la baisse des cours du pétrole sur les prix à la pompe

Analyse de presse de 14H00 - Le #Carburant - #Prix
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le 8 novembre, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et son homologue de la Transition écologique François de Rugy ont convoqué les acteurs de la filière des carburants pour leur demander de répercuter « la baisse des prix du pétrole immédiatement, sur les prix à la pompe ». Les opérateurs pétroliers, ainsi que les représentants des grandes et moyennes surfaces, ont répondu favorablement. « S’agissant des compagnies pétrolières, elles ont pris l’engagement de réduire leurs marges au maximum pour que là aussi les prix à la pompe soient les plus bas possibles pour les consommateurs », a précisé M. Le Maire.

Le cours du pétrole baissent depuis début octobre, mais sans pour autant que les Français en profitent dans les stations-service. « Poursuivre et accélérer la transition énergétique de la France, de façon à ce que la France soit de plus en plus indépendante vis-à-vis des énergies fossiles » reste néanmoins la volonté première du gouvernement, qui souligne « que les prix du pétrole resteront élevés dans les mois qui viennent et resteront élevés dans les années qui viennent ».

Pour atténuer l’effet de la hausse des taxes et du prix des carburants, le gouvernement continue d’étudier des mesures d’accompagnement : doublement du chèque énergie, prime à la conversion élargie, bonus pour les gros rouleurs et forfait covoiturage font notamment partie des arbitrages en cours. Les aides étudiées représenteraient 400 à 500 millions d’euros, en incluant la hausse déjà annoncée du chèque énergie, dont le coût avoisine 200 millions d’euros.

Source : AUTOPLUS.FR (8/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.