Fermer
Union européenne

Légère baisse de la mortalité routière en Europe en 2014

Le #Mortalité routière - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Commission européenne a annoncé que l’an dernier, 25 700 personnes étaient décédées dans des accidents sur les routes européennes. Cela représente une baisse de seulement 1 %, alors que ces deux dernières années, le nombre de tués sur les routes avait diminué de 8 % par an. La Commission européenne a rappelé que, chaque jour, 70 européens perdaient encore la vie sur les routes. L’objectif défini par l’UE en 2010 était de réduire de moitié la mortalité routière d’ici à 2020, pour passer sous la barre des 16 000 morts.

La France a enregistré 53 morts pour un million d’habitants en 2014, contre 51 l’année précédente (+ 4 %). Elle reste néanmoins dans la moyenne européenne, qui se maintient à 51 morts pour un million d’habitants. Les pays qui ont enregistré les meilleurs résultats sont Malte (26 tués pour un million d’habitants), le Royaume-Uni et la Suède (29). A l’inverse, la Lettonie (106), la Roumanie (91) et la Bulgarie (90) ont été les pays les moins performants en matière de sécurité routière. Entre 2010 et 2014, ce sont la Grèce (- 36 %), l’Espagne (- 32 %) et le Portugal (- 26 %) qui ont enregistré les plus fortes baisses en termes de nombre de tués sur les routes. (AUTOACTU.COM 26/3/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.