Fermer
France

Le segment des berlines reste dominant en France

Analyse de presse de 14H00 - Le #Berline - #Immatriculations - #Marché - #Véhicule de loisir
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec 582 847 immatriculations cumulées au premier semestre de 2018, en hausse de 3 %, les berlines demeurent la catégorie reine du marché automobile français, représentant à elles seules près de 50 % des immatriculations de voitures particulières (1 188 150 unités au total entre janvier et juin).

Le modèle le plus prisé sur les six premiers mois de l’année a été la Renault Clio, avec 64 870 exemplaires. La berline au losange a devancé la Peugeot 208 (56 272 unités), la Citroën C3 (40 989 unités), la Dacia Sandero (37 643 unités) et la Renault Twingo (25 970 unités).

La catégorie des berlines est la seule à opposer de la résistance à la catégorie montante du marché : les véhicules de loisir. Ces derniers ont vu leurs immatriculations bondir de 23 % au premier semestre, à 427 487 unités. Ils représentent désormais 36 % du marché automobile français. Le modèle le plus en vue est le Peugeot 3008, avec 46 737 immatriculations cumulées depuis janvier. Il devance le Renault Captur (40 033 unités), le Peugeot 2008 (36 970 unités), le Dacia Duster (25 614 unités) et le Citroën C3 Aircross (21 249 unités).

Les monospaces compacts complètent le podium avec 67 336 immatriculations enregistrées sur six mois, en chute de 19 %. Le segment des breaks a quant à lui subi une baisse de 20 %, à 52 591 unités, devançant toutefois celui des monospaces (7 160 unités, – 28 %), celui des cabriolets (6 704 unités, – 14 %), celui des minispaces (5 772 unités, – 70 %) et celui des coupés (4 343 unités, – 16 %).

Par ailleurs, 15 014 véhicules immatriculés au premier semestre ont bénéficié du bonus de 6 000 euros, en hausse de 7 %. La zone neutre a concentré le gros des ventes, à savoir 845 229 unités (+ 3 %), tandis que le malus a concerné 327 907 modèles (+ 9 %).

Source : JOURNALAUTO.COM (25/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.