Fermer
France

« Le secteur automobile va avoir besoin d’un électrochoc », déclare Christophe Maurel (CNPA)

Analyse de presse de 14H00 - Le #CNPA - #Coronavirus - #Distribution
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec plus de 80 % de l’activité commerciale des distributeurs automobiles à l’arrêt, le secteur vit une période totalement inédite dont les conséquences pourraient être catastrophiques. Christophe Maurel, président des concessionnaires VP au sein du CNPA, fait le point sur la situation.

« Le premier point qui nous préoccupe est de savoir comment nous pouvons maintenir la population en sécurité. Et quand je parle de population, je pense aussi bien aux clients qu’aux salariés de nos groupes. Il s’agit d’une réelle discussion de fond : comment s’occuper de nos salariés, au-delà des gestes barrières qui s’imposent ? Nous allons devoir repenser les postes de travail, rendre obligatoire le port de masques… Nous sommes au-delà des préconisations mais notre inquiétude aujourd’hui est que tout le matériel n’est pas encore disponible pour que les chefs d’entreprise puissent s’organiser et répondre à ce besoin de sécurité ».

Par ailleurs, « nous sentons toujours un malaise lié au double langage des pouvoirs publics. Comment gérer une possibilité de travail tout en étant confiné ? Les clients doivent rester chez eux et nous sommes dans l’incapacité de maintenir une activité face à des annulations en après-vente et bien sûr en livraison de véhicules neufs ou d’occasion », a ajouté M. Maurel. « En outre, beaucoup d’entreprises ont connu des difficultés pour s’inscrire auprès de leur Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Le système n’était pas adapté et nous avons mis près de deux semaines avant de pouvoir accéder aux demandes en ligne. Aujourd’hui, notre inquiétude se porte sur ce qui sera réellement pris en compte pour le chômage partiel ».

Interrogé sur le plan de relance demandé par la profession pour la consommation d’automobiles, M. Maurel estime que « allons avoir besoin d’un électrochoc dans le secteur automobile. Nous nous sommes positionnés sur une nouvelle prime à la conversion dont l’objectif est de relancer la consommation avec des vertus environnementales et sociales et qui surtout viendrait en soutien du marché du véhicule d’occasion. Au 16 mars 2020, les distributeurs disposaient en moyenne de 2 à 2,5 mois de trésorerie, qui vont fondre très vite. Vendre nos VO nous permettra de mieux absorber le choc ».

Source : JOURNAL AUTOMOBILE (8/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.