Fermer
Royaume-Uni

Le Royaume-Uni veut bannir les voitures à moteurs thermiques dès 2035

Analyse de presse de 14H00 - Le #Boris Johnson - #interdiction - #SMMT - #Voitures à moteurs thermiques
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis hier, lors de la présentation de la COP26 à Londres, d’avancer de cinq ans, à 2035, l’interdiction prévue de la vente de voitures à essence ou diesel au Royaume-Uni. Les consommateurs ne pourraient alors acheter que des véhicules électriques ou à hydrogène, à l’exclusion des véhicules hybrides.

La COP26 se tiendra à Glasgow en novembre. Accueillir cette conférence « est une opportunité pour le Royaume-Uni et les nations du monde entier d’intensifier la lutte contre le changement climatique », a déclaré M. Johnson aux côtés du naturaliste David Attenborough. Le Royaume-Uni vise zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050 et a décrété que 2020 serait « l’année de l’action pour le climat », a poursuivi M. Johnson, ajoutant que « tout au long de cette année, nous inciterons les autres à nous rejoindre ».

L’association des constructeurs d’automobiles britanniques (SMMT) s’est dite « extrêmement préoccupée » par la décision du gouvernement d’avancer l’interdiction de la vente de voitures à moteurs thermiques et curieuse de connaître ses projets pour atteindre ce nouvel objectif, alors que la demande actuelle de voitures à zéro émission, qui constituent une technologie coûteuse, ne représente qu’une fraction des ventes.

Source : AFP (4/2/20), AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.