Fermer
France

Le réseau Volvo s’est maintenu à 2 % de rentabilité en 2016

Le #Volvo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le réseau Volvo se porte bien en France. L’année dernière, il a conservé son niveau de rentabilité de 2 % tout en réalisant un chiffre d’affaires moyen en progression de 16 %, grâce à une hausse de ses ventes de voitures neuves de 12 % (à 15 599 unités) et au succès de son grand SUV, le XC90 (+ 94 %, à 2 369 unités, dont un quart en version hybride rechargeable disponible uniquement en finition de haut de gamme).

« Tous nos autres indicateurs sont dans le vert », souligne Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo France. En effet, avec un parc Volvo en hausse de 4 %, à environ 100 000 véhicules, le chiffre d’affaires dans les pièces de rechange a progressé de 7 %, « malgré des tarifs inchangés », tandis que le chiffre d’affaires dans les accessoires a fait un bond de 27 %. L’activité financement, avec le nouveau partenariat mis en œuvre début 2016 avec BNP Paribas Personal Finance (Cetelem), a généré une production financière en hausse de 41 %, à 81 millions d’euros. Les financements locatifs ont représenté 58 % des dossiers, les contrats d’entretien ont été associés à 37 % des ventes VN (ratio stable) et les contrats d’assurance dommages (avec Volvo Car Assurance) à 26 % des ventes (contre 15 % en moyenne marché). Enfin, se félicite le dirigeant, « la satisfaction client a également progressé sur la période ». Seul point noir, l’activité véhicules d’occasion est restée faible en raison de la mainmise des particuliers sur la revente des VO de la marque et de la faible quantité de buy-back générée par le constructeur et le réseau.

Pour 2017, M. Pasquier-Desvignes souhaite que le niveau de rentabilité du réseau se maintienne à 2 % au minimum, avec une nouvelle perspective de croissance des volumes de 10 %, à 17 000 commandes. S’appuyant sur un réseau de 114 sites (dont 60 % disposent d’un showroom exclusif) confiés à 50 investisseurs, Volvo s’est enrichi de 4 nouveaux sites en 2016, à Nice, Thionville, Lons et Charleville-Mézières. Il s’étendra encore en 2017 à St-Quentin, Douai, Châlons-sur-Saône et Albi, mais aussi en Martinique et en Guadeloupe, pour un volume de l’ordre de 300 VN, dans le cadre d’un partenariat signé avec le groupe GBH. La marque recherche encore des distributeurs en Corse, à Dunkerque et Valenciennes. (AUTOACTU.COM 26/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.