Fermer
France

Le profil type d’un acheteur de voiture électrique

Analyse de presse de 14H00 - Le #aaa - #Electrique - #Etude
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après des données fournies par AAA-Data, étayées par celles de l’organisme d’études américain Clean Technica et du groupe SGS (le leader du contrôle technique), il apparaît qu’à fin novembre 2019, 88 928 particuliers roulaient en V.E. en France. Sur 203 910 véhicules électriques de tout type circulant dans l’Hexagone, 147 995 sont des voitures particulières, dont 59 067 détenues par des professionnels. Le reste est constitué d’utilitaires. Pour résumer, à ce jour, moins de 90 000 « vraies personnes » ont opté pour ce type de motorisation, ce qui équivaut, ramené au parc total de 32,7 millions de V.P., à 0,3 % de part de marché.

L’âge moyen des propriétaires de ces véhicules électriques est de 56 ans. Et dans 85 % des cas, il s’agit d’un homme qui habite très majoritairement en milieu urbain (71 %). 41 % ont en outre acheté leur auto en L.O.A. ou en L.L.D. C’est un peu plus que la moyenne des achats en location sur l’ensemble des motorisations (37 %).

Par ailleurs, les 12 555 véhicules qui ont passé le contrôle technique dans un centre Auto Sécurité ou Sécuritest depuis janvier 2018 affichaient une moyenne annuelle de 8 664 km, soit presque autant que les véhicules à essence (9 000 km selon l’Insee), mais bien moins que les modèles diesel (15 900 km).

Selon l’étude internationale menée l’été dernier par l’organisme Clean Technica, à la question « Combien y a-t-il de véhicules motorisés dans votre foyer ? », 36 % des propriétaires français de véhicules électriques interrogés en ont déclaré deux, 22 % en ont revendiqué trois et 6 % quatre ou plus. Lorsque la question est posée aux seuls propriétaires de Tesla, ils sont encore plus nombreux à posséder au moins deux voitures (71 %).

Autre donnée édifiante, cette fois fournie par AAA-Data : sur le panel des propriétaires qui possèdent, à leur nom, au moins deux voitures (ils sont 13 132, soit 16 % du total), quel est le bilan carbone du deuxième véhicule ? Verdict, il s’agit majoritairement d’un diesel, à 54 %, contre 39 % d’essence (le reste pour les autres motorisations). De plus, ce deuxième véhicule rejette en moyenne 143 g de CO2/km. Et encore, pour arriver à cette estimation, AAA-Data a exclu les secondes voitures les plus anciennes (d’avant 1997). En les intégrant – véhicules de collection inclus -, le grammage moyen passerait à 155 g/km.

Pour résumer, le conducteur type de véhicule électrique est en France et à ce jour un homme, âgé en moyenne de 56 ans, vivant en milieu urbain, roulant peu (8 664 km/an) et dont le foyer possède au moins un deuxième véhicule (parfois trois ou quatre), majoritairement diesel et émettant en moyenne 143 g de CO2/km.

Source : AUTOPLUS.FR (16/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.