Fermer
France

Le prix des carburants pèse sur le marché de l’emploi

Analyse de presse de 14H00 - Le #Carburant - #Emploi - #Prix
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après le site RégionsJob.com, plus de 80 % des Français en recherche d’emploi pourraient être découragés de postuler à une offre trop éloignée de chez eux en raison du coût des carburants. Il ressort de cette étude que 79 % des salariés français en poste ont vu leur budget transport augmenter pour se rendre sur leur lieu de travail lors des douze derniers mois. Un chiffre qui atteint même 90 % pour ceux vivant en région parisienne. Face à ce constat, 16 % des personnes interrogées en poste ont changé de moyen de transport pour aller travailler (30 % chez les 18-24 ans).

Le panel d’individus interrogés estime que seuls 8 % des employeurs ont mis en place des initiatives pour soutenir leurs salariés et compenser cette hausse (primes, télétravail, participation à l’achat d’un vélo, incitation au covoiturage, etc.). Le constat varie sensiblement sur le panel vivant en région parisienne, pour atteindre 10 %, et sur celui des 18-24 ans, pour lesquels le pourcentage atteint 22 %.

Le prix des carburants influe directement sur le marché de l’emploi. En effet, 81 % des sondés en recherche d’emploi pourraient être découragés de postuler à une offre si elle était loin de chez eux. Ils sont même 58 % à dire qu’ils ne postuleraient « certainement pas ». Parallèlement, 27 % des personnes interrogées en poste pourraient changer d’emploi pour travailler plus près de chez elles (11 % déclarent qu’elles pourraient changer « très certainement » d’emploi pour se rapprocher de leur domicile). Les 25-34 ans en poste répondent quant à eux qu’ils pourraient changer à 34 %. Plus tranchés encore, 44 % des 18-24 ans déclarent la même chose que leurs aînés.

Source : JOURNALAUTO.COM (17/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.