Fermer
Allemagne

Le point sur les procès contre Porsche SE

Le #Porsche - #Procès
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Il y a six ans, Porsche SE a tenté d’acquérir le groupe Volkswagen, sans succès. Cette tentative ratée a engendré de lourdes pertes pour les investisseurs qui détenaient des actions VW.

S’estimant mal informés des intentions de Porsche, plusieurs fonds d’investissements ont porté plainte. Le 14 octobre, un nouveau procès s’est ouvert au tribunal de Hanovre.

Ce procès concerne directement la holding Porsche SE, et non d’anciens dirigeants de Porsche comme Wendelin Wiedeking, ancien président, et Holger Härter, ancien responsable financier, qui sont eux sous le coup d’un procès au tribunal de Stuttgart, dont la date n’a pas encore été fixée.

Le procès contre Porsche SE au tribunal de Hanovre a pour enjeu 2 milliards d’euros de dommages et intérêts réclamés par les plaignants. Une douzaine de témoins (anciens membres du conseil de surveillance de Porsche, banquiers et conseillers financiers) doivent être appelés à la barre, mais le juge du tribunal de Hanovre doit d’abord examiner la crédibilité de ces témoins.

En parallèle, un autre procès, au civil et de moindre importance, s’est ouvert au tribunal de Braunschweig. (HANDELSBLATT, AUTOMOBILWOCHE 14/10/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.