Fermer
France

Le plan social pour l’usine Ford de Blanquefort est lancé, après le feu vert de l’administration

Analyse de presse de 14H00 - Le #Fermeture d’usine - #Ford
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), qui scelle la fermeture de l’usine Ford de Blanquefort, est désormais ouvert, après homologation par la Direction du Travail (Direccte). Dans un communiqué, Ford-France a annoncé l’acceptation par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) du PSE à l’échéance de lundi minuit. Le constructeur a salué une « étape importante franchie », qui permet de « lever une partie des incertitudes qui pesaient sur nos employés quant à leur avenir ».

La production de boîtes de vitesses, qui tourne depuis des mois au ralenti, devrait cesser fin août prochain aux termes du PSE.

Ces derniers jours, le président Emmanuel Macron, dénonçant le « cynisme » de Ford, a assuré que l’Etat allait « forcer l’entreprise à revitaliser » le site et « donc à investir pour sa conversion industrielle ». Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé avoir demandé 20 millions d’euros à Ford pour « réindustrialiser » le site.

M. Le Maire, qui a entériné la semaine dernière la fermeture de Ford-Blanquefort, a estimé il y a quelques jours qu’il « ne faut pas fermer la porte à une reprise plus tard, d’ici un an ou deux, par Punch ». Même s’il dit avoir écarté l’idée que l’Etat reprenne l’usine en attendant. Pour lui, « l’urgence aujourd’hui » consiste à ce que Ford « paie ».

Source : AFP (5/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.