Fermer
France

Le plan d’urgence de l’Etat devrait finalement atteindre 110 à 115 milliards d’euros

Analyse de presse de 14H00 - Le #Aides - #Coronavirus - #Economie - #Gouvernement - #Plan de relance
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après l’annonce d’Emmanuel Macron, lundi soir, de prolonger le confinement jusqu’au 11 mai, le plan d’Etat d’urgence du gouvernement a été révisé et devrait, à ce stade, atteindre les 110 milliards d’euros, selon Agnès ­Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances.

Cette nouvelle version actualisée du projet de loi de finances rectificative (PLFR) doit être présentée en Conseil des ministres ce mercredi, avant d’être présentée au Parlement pour une adoption définitive en début de semaine prochaine. « On va essayer d’être efficace et de rester le plus proche possible de l’objectif premier du texte, à savoir un dispositif d’urgence », explique Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur de la commission des finances. « Tout l’enjeu est de bien faire comprendre qu’il s’agit d’un PLFR d’étape. C’est un texte d’urgence et non pas de relance », ajoute Olivia Grégoire, députée LREM de Paris et ­vice-présidente de la même commission.

Dans le détail, pour l’année 2020, le ministère table désormais sur une récession de 8 %, alors qu’il prévoyait une contraction du PIB de 6 % la semaine dernière. Le déficit public est estimé à 9 %, alors que Bercy l’évaluait à 7,6 % il y a huit jours. Quant à la dette, elle devrait à ce stade atteindre 115 % du PIB fin décembre.

« On n’est pas arrivé à la fin de cette crise du Covid-19. Les chiffres que je vous donne sont indicatifs », a averti Gérald Darmanin sur France Info, mardi matin. « Le 11 mai après-midi, on ne va pas retrouver le pays comme il était il y a trois mois. Le retour à une situation normale va prendre du temps ».

Source : LE FIGARO (15/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.