Fermer
France

Le plan de soutien à la filière automobile française attendu le 26 mai

Analyse de presse de 14H00 - Le #Coronavirus - #filière automobile - #Plan de soutien
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le plan de soutien à la filière automobile française qu’Emmanuel Macron doit présenter le 26 mai donnera un coup de pouce supplémentaire pour l’achat d’une voiture neuve, qu’il s’agisse d’un modèle électrique, mais aussi d’un modèle thermique récent, a annoncé dimanche la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Le plan de relance, qui s’accompagnera en contrepartie d’engagements sur l’investissement et l’emploi en France, devrait ainsi passer par des bonus revalorisés et une prime à la casse – ou prime à la conversion – élargie. Sans une telle aide, qu’ils ne souhaitaient pas voir limitée à l’électrique en raison des stocks et des capacités de production de modèles traditionnels à essence ou diesel, les constructeurs ont prévenu que l’année 2020 risquait de se solder par une chute libre de 20 % environ du marché automobile français, après la baisse de 89 % enregistrée en avril et celle de 48 % observée sur quatre mois.

« Ce que je porte pour ce plan de relance, c’est que ce soit l’occasion de faciliter l’achat de véhicules électriques par tous les Français et […] l’occasion d’aider encore davantage les Francais, y compris les plus modestes, à changer de voiture pour passer à un véhicule plus propre », a dit la ministre sur France Inter.

Pour tenter d’accélérer le renouvellement du parc, un dispositif d’aides publiques est déjà en vigueur aujourd’hui. En échange de la mise au rebut d’un véhicule vieux de plus de 14 ans, un automobiliste peut bénéficier de 1 500 à 3 000 euros s’il achète un véhicule thermique neuf ou d’occasion, et jusqu’à 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion. Cette prime à la conversion est doublée pour les 20 % de ménages les plus modestes et les actifs qui ne paient pas d’impôts et qui parcourent de nombreux kilomètres chaque jour pour se rendre sur leur lieu de travail. Elle peut être cumulée avec le bonus de 6 000 euros dont bénéficient aussi les voitures électriques neuves.

« On souhaite tous préserver l’emploi au maximum, c’est bien le sens du plan de soutien que l’Etat met en place, on souhaite aussi que ce soit l’occasion d’accélérer la transition écologique », a ajouté Mme Borne.

Source : REUTERS (24/5/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.