Fermer
Allemagne

Le passage à l’électromobilité pourrait coûter plus de 100 000 emplois à l’industrie automobile allemande

Analyse de presse de 14H00 - Le #Electrification - #Electromobilité - #Emploi - #Etude
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon une récente étude de l’Institut de recherche sur le marché du travail et les professions (IAB), le passage à l’électromobilité pourrait coûter plus de 110 000 emplois à l’industrie automobile en Allemagne d’ici à 2035.

L’étude précise néanmoins que durant les premières années, les embauches vont augmenter, avec un pic en 2020. Toutefois, dès 2022, le nombre d’emploi dans le domaine de la production automobile vont reculer en Allemagne.

L’étude de l’IAB table sur la perte de 114 000 emplois d’ici à 2035, si la part des voitures électriques atteint 23 % du marché allemand à cet horizon.

Dans le détail, 83 000 emplois seraient menacés directement chez les constructeurs, environ 6 000 emplois pourraient être supprimés dans les concessions et garages, et 41 000 emplois seraient indirectement menacés dans d’autres secteurs.

En parallèle, seuls 16 000 emplois environ seront créés, notamment dans les domaines de l’approvisionnement en énergie ou dans le bâtiment.

Actuellement, en Allemagne, plus de 800 000 personnes travaillent pour l’industrie automobile.

Source : AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL (5/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.