Fermer
France

Le parc automobile français est resté stable l’an dernier

Le #CCFA - #Parc
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le nombre de véhicules en circulation n’a progressé que de 0,2 % en 2013, à 38,2 millions d’unités au 1er janvier 2014, indique le CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles). « Le rythme de croissance annuel du parc continue de s’infléchir comme dans d’autres pays européens, inférieur désormais à 1 %, contre plus de 2 % entre les années 1998 et 2002 », constate l’organisation. Sur ce total, on compte 31,7 millions de voitures particulières, en hausse de 0,2 %, 5,93 millions de véhicules utilitaires légers, en progression de 0,3 %, et 620 000 véhicules utilitaires de plus de cinq tonnes (véhicules industriels + autocars + autobus), en baisse de 1,3 %.

L’âge moyen des voitures particulières s’est accru de 2,4 mois, à 8,5 ans. « On observe la fin de la stabilité des dernières années, où des mesures comme la prime à la casse et les bonus élevés ont soutenu le marché » en incitant les consommateurs à acheter des modèles neufs, souligne le CCFA.

La part des motorisations diesel et hybrides diesel dans les voitures particulières est passée de 61,3 % début 2013 à 62,1 % au début de cette année. (AFP 16/6/14, ECHOS 17/6/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.