Fermer
Brésil

Le parc automobile du Brésil pourrait dépasser les 60 millions d’unités en 2020

Analyse de presse de 14H00 - Le #Autobus - #Moto - #Parc - #Utilitaires - #voitures
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En 2020, le parc de véhicules en circulation au Brésil (voitures, utilitaires, motos) pourrait dépasser le seuil des 60 millions d’unités, dont près de 40 millions de voitures particulières. Fin 2018, le parc totalisait 57,9 millions d’unités, dont 37,1 millions de voitures.

Les prévisions de Sindipeças (Fédération des équipementiers) mettent en lumière la forte croissance du parc de véhicules utilitaires légers, notamment, qui devrait passer de 5,3 millions d’unités fin 2018, à 5,7 millions en 2020, soit une hausse de 7,4 %. En revanche, le parc de camions devrait progresser dans une moindre mesure (+ 1,3 %), passant de 1,98 million d’unités fin 2018 à 2 millions en 2020.

Les années de récession on entraîné des retards dans les programmes de renouvellement des véhicules, notamment des autobus urbains. Le parc d’autobus urbains a ainsi diminué entre 2016 et 2018, à 386 000 unités environ. Les prévisions portent sur une très légère progression pour 2018-2020, de l’ordre de 0,2 %.

Source : AUTOMOTIVE BUSINESS (26/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.