Fermer
Espagne

Le pacte de compétitivité de Renault en Espagne a fait des émules et commence à porter ses fruits

Le #Accord - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’accord de compétitivité signé fin 2012 a permis à la filiale espagnole de Renault de se voir attribuer un plan industriel incluant la création de 1 300 postes.

Les concessions acceptées par les syndicats, qui entrent en vigueur ces jours-ci, incluent notamment des hausses de salaires inférieures ou égales à l’inflation entre 2014 et 2016 en fonction de la réalisation des objectifs, une baisse du montant de la rémunération des samedis travaillés et des tours de nuit, et des salaires réduits de 28 % pour les nouveaux entrants.

En échange, le groupe a doté sa filiale espagnole d’un plan industriel sur dix ans qui intègre, pour la période 2014-2016, plusieurs garanties : l’octroi des nouvelles Mégane à l’usine de Palencia (280 000 unités par an), une hausse de la production de moteurs à 1,4 million d’unités et autant de boîtes de vitesses, et la création de 1 300 postes ainsi que la conversion en CDI de 800 contrats temporaires.

« Renault a toujours été à la pointe en matière de ressources humaines et de flexibilité », affirme un représentant du secteur.
Aujourd’hui, la filiale espagnole commence tout juste à recueillir les fruits d’un autre accord de compétitivité signé en 2009 avec les syndicats et portant sur la période 2010-2013. Les syndicats avaient obtenu, notamment, la production de nouveaux modèles, dont le tout-terrain Captur, lequel a permis de sauver l’usine de Valladolid. « Le Captur est le succès le plus visible de l’accord de compétitivité de 2009 », estime-t-on chez Renault.

Renault compte augmenter la cadence de production de Captur à 900 unités par jour avant l’été, contre 350 à son lancement. Pour ce faire, 250 emplois seront créés. (ECHOS 4/4/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.