Fermer
France

Le nouveau patron de Nissan défend l’Alliance avec Renault

Analyse de presse de 14H00 - Le #Alliance - #Nissan - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le nouveau président de Nissan Makoto Uchida explique que sa priorité, « c’est de redresser Nissan et pour cela de voir comment l’Alliance peut contribuer à [sa] croissance et à [ses] profits ». « Il suffit de regarder les chiffres pour reconnaître que Nissan, Mitsubishi et Renault sont aujourd’hui dans une position très difficile et que nous avons besoin les uns des autres. L’Alliance nous a beaucoup apporté dans le passé. Mon objectif, c’est qu’elle nous apporte encore beaucoup », affirme-t-il.

A ceux qui prêtent au camp japonais la volonté de vouloir revoir l’équilibre des participations croisées entre Renault et Nissan, M. Uchida répond que « ce n’est absolument pas un sujet de discussion », précisant se concentrer sur l’opérationnel. Il affirme d’ailleurs n’avoir jamais vu ou cherché à voir les représentants de l’Etat français, actionnaire de Renault.

Alors que Nissan et Renault doivent présenter chacun en mai un plan de réduction des coûts et de nouvelles collaborations permettant de mutualiser leurs efforts de R&D, voire de production, le patron du groupe japonais évoque des discussions « sans tabou ». « Chacun doit se concentrer sur ses forces et nous devons voir tout ce que nous pouvons faire en commun », juge Makoto Uchida. « Nous devons apporter la preuve aux marchés que notre Alliance est un facteur de force. Nissan doit être une équipe en interne, mais notre Alliance doit aussi être animée par cet esprit d’équipe », explique le dirigeant, qui estime que la reconstruction d’une coopération efficace repose sur trois éléments réciproques : « la transparence, le respect et la confiance ».

Pour l’instant, toute son attention se porte sur le redressement de Nissan. « Nous avons commencé à mettre l’accent sur la qualité de nos ventes en réduisant les rabais. La priorité, c’est de renforcer la valeur de notre marque », explique M. Uchida. Au-delà de l’effort sur les coûts, le patron entend remettre l’accent sur l’offre produits. « Notre portefeuille de modèles est vieillissant avec un âge moyen de 5,2 ans pour nos voitures. Notre objectif est de rajeunir notre gamme à 3 ans d’ici à la seconde moitié de notre prochain exercice fiscal » qui se clôturera en mars 2022, ajoute-t-il.

Source : ECHOS (12/3/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.