Fermer
Allemagne

Le montant des sanctions financières qu’encourt Volkswagen ne serait que « pure spéculation »

Le #Actionnaire - #Amende - #Enquête - #Plainte - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le montant des sanctions financières qu’encourt Volkswagen ne serait que « pure spéculation », estime le président du groupe, Matthias Müller.

« Les sanctions maximales dont on parle et qui pourraient se chiffrer en milliards de dollars ne viennent ni de nous ni des autorités américaines », a-t-il déclaré.

Néanmoins, le groupe Volkswagen reste sous le coup de plusieurs enquêtes dans différents pays et s’expose à des pénalités financières élevées.

M. Müller continue à soutenir le diesel malgré le scandale que traverse le groupe. « Si vous regardez aujourd’hui le diesel, c’est un secteur de haute innovation : sportif, qui consomme peu et durable », a-t-il souligné. (AFP 19/1/16)

Par ailleurs, plusieurs actionnaires importants du groupe Volkswagen prévoiraient de poursuivre en justice le constructeur dans un tribunal allemand, en vue d’obtenir une compensation pour la chute du cours de l’action Volkswagen suite aux révélations sur le scandale des moteurs truqués. Les titres ont en effet perdu près d’un tiers de leur valeur depuis septembre.

Le cabinet Nieding + Barth a ainsi indiqué qu’il allait ouvrir une affaire au tribunal régional de Brunswick. Le montant des dommages et intérêts réclamés pourrait atteindre plusieurs centaines de millions d’euros.

66 actionnaires institutionnels venant des Etats-Unis et du Royaume-Uni se seraient regroupés pour entamer cette action judiciaire. Le cabinet regroupe également les plaintes de plusieurs milliers d’investisseurs privés. Il est donc la principale plateforme pour les plaintes contre Volkswagen en Allemagne.

Le cabinet Nieding + Barth veut démontrer que Volkswagen était au courant des manipulations des niveaux d’émissions avant la publication de leur premier communiqué à ce sujet en septembre et aurait dû en informer le public plus tôt. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 18/1/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.