Fermer
France

Le ministre de l’Intérieur confirme un plan prochain contre le vol de voitures et de pièces détachées

Le #Gouvernement - #Vol
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé le 17 juillet la mise en œuvre prochaine de mesures visant à enrayer les vols de voitures et de pièces détachées, un phénomène en plein essor. Le plan, qui sera « présenté sur le terrain dans quelques jours », vise à améliorer notamment la traçabilité des voitures et des pièces détachées, à mieux contrôler les transactions de pièces détachées sur la toile et à intensifier le contrôle des immatriculations.

En 2013, plus de 550 000 vols de voitures ou de pièces détachées ont été recensés sur l’ensemble du territoire. Les vols d’accessoires ont enregistré une hausse régulière depuis 5 ans, due en partie aux vols de carburant et de pots catalytiques. Dans le cadre du plan évoqué par M. Cazeneuve, il sera entre autres demandé aux services de police d’intensifier le recours au système de lecture automatisé des plaques d’immatriculation (LAPI), qui permet de lire la plaque d’un véhicule et de savoir s’il a été volé. Certains services policiers bénéficieront également de lecteurs électroniques capables de détecter si les numéros de série des voitures ont été maquillés ou non.

Les pots catalytiques, dont les vols ont explosé en 2013 (passant de 80 en 2012 à 1 280 en 2013), sont prisés car ils contiennent des métaux précieux (or et platine) ; ils seront désormais classés comme produits dangereux. Une attention particulière sera également portée par les enquêteurs aux transactions de ces produits sur les sites de vente en ligne.

Un effort sera en outre demandé aux services de renseignement pour « identifier ces filières qui organisent ce trafic international », en coopération avec leurs homologues des pays d’Europe de l’Est, d’où sont souvent originaires ces filières, a souligné M. Cazeneuve. (AFP 17/7/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.