Fermer
Royaume-Uni

Le milliardaire canadien Lawrence Stroll va entrer au capital d’Aston Martin

Analyse de presse de 14H00 - Le #Aston Martin - #augmentation de capital - #Lawrence Stroll - #Plan de relance
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Aston Martin a conclu un accord avec le milliardaire canadien Lawrence Stroll, propriétaire de l’écurie de F1 Racing Point, sur un plan de sauvetage de 500 millions de livres (592 millions d’euros), qui doit lui permettre de sortir d’une mauvaise passe financière et commerciale.

M. Stroll emmènera un consortium d’investisseurs qui apportera 182 millions de livres, ce qui le fera entrer au capital du constructeur britannique de voitures sportives de luxe à hauteur de 16,7 %, cette participation devant ensuite monter à 20 %. Les 318 millions de livres restants seront levés auprès des actionnaires de l’entreprise après la publication des résultats annuels ce mois-ci.

« La levée de fonds est nécessaire et permet d’assurer l’avenir de long terme du groupe », a souligné le directeur général d’Aston Martin, Andy Palmer. « M. Stroll va apporter sa solide expertise dans l’automobile et les marques de luxe », a-t-il ajouté.

M. Stroll présidera le conseil d’administration d’Aston Martin, en remplacement de Penny Hughes. Il rebaptisera son écurie du nom du constructeur à partir de la saison 2021. Aston Martin se lancera alors sous son nom en F1 et lâchera Red Bull, un concurrent de Racing Point.

Le nouvel actionnaire canadien d’Aston Martin s’est dit impatient  de travailler avec le conseil d’administration et l’équipe de direction du constructeur, qui « fabrique les voitures de luxe parmi les plus célèbres au monde », pour « continuer à investir dans de nouveaux modèles et les technologies, et rééquilibrer la production pour donner la priorité à la demande sur l’offre ».

Aston Martin a d’ores et déjà annoncé que le lancement de la marque de voitures électriques Lagonda, prévu en 2022, était suspendu et le développement de la Rapide E réexaminé. Il privilégiera les modèles hybrides, dans le cadre d’un plan de relance qui prévoit également des suppressions d’emplois et la restructuration des activités commerciales.

Le constructeur mise beaucoup sur son entrée sur le marché des tout-terrain de loisir avec le DBX, dont les livraisons doivent débuter fin 2020. Il espère aussi bénéficier de la sortie du prochain volet de James Bond, « Mourir peut attendre », dans lequel figureront quatre de ses modèles.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (31/1/20), AFP (31/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.